( Préférez regarder en HD )

C’est arrivé subitement. Du jour au lendemain tout son corps et son esprit étaient transformés, je ne croyais pas qu’une chose comme ça était possible. C’était à la fin septembre, une période difficile pour lui. Il était représentant produit pour une marque de jouets pour chiens et entre la crise et la baisse de la clientèle il n’arrêtait pas. Il devait travailler toujours plus et aller toujours plus loin pour compenser le manque de clients. Je ne le voyais plus, il ne rentrait dormir que quelques heures par nuit. Jusqu’à ce fameux soir où il est resté trois jours durant dans sa chambre. Sans bruit. Je crois qu’il dormait. Quand il s’est réveillé, il n’a pas dit un mot, pas un seul. Il est sorti de sa chambre en se tenant aux murs. Je ne l’avais jamais vu comme ça, lui qui n’est jamais malade. Il s’est assis là, juste sur cette chaise. J’avais fait une soupe la veille. Poireau et blette je crois, où chou je sais plus bien. Il n’a rien mangé et a fixé son assiette durant plusieurs minutes. J’étais vraiment inquiète. J’ai appelé Simone la voisine et quand je suis revenu dans la cuisine Jean a brusquement repoussé sa chaise. Je voyais ses yeux qui semblaient pleins de violence. Je n’ai rien fait, pas bougé et il s’est mis à courir. Je ne sais pas bien s’il utilisait déjà ses quatre pattes c’était trop rapide, trop indistinct, mais je peux vous dire que je n’avais jamais vu quelqu’un courir comme ça. Maintenant les gens qui l’ont vu dans la forêt disent que c’est une vraie bête sauvage et qu’elle court à quatre pattes.


Le Collecteur